Savez-vous qu’il n’avait jamais été aussi facile de créer une entreprise ? Chaque jour, des milliers de jeunes à travers le monde se révoltent contre le système salarial et décident de créer des entreprises pour ne plus être dépendant ou simplement pour « devenir riche ». Mais pouvons-nous tous devenir entrepreneurs ?

Si vous lisez cet article c’est que vous utilisez un réseau social et donc vous êtes une fois tombé sur ces articles de développement personnel qui vous encouragent à démissionner dès aujourd’hui et à créer votre propre entreprise. Petite précision, je n’ai rien contre la création d’une entreprise ou la décision de ne plus être salarié.
Si vous faites le tour des entreprises de petites tailles qui essaient de créer chaque jour de la valeur, le problème le plus récurent est celui des ressources humaines. Où sont donc passés ces milliers de jeunes qui sortent chaque jour des universités et qui se plaignent du manque d’emploi dans le pays, « Ils sont en train de créer leurs entreprises » me répondra quelqu’un ou « ils attendent que l’Etat vienne les embaucher » me répondra l’autre.

Savez-vous qu’il n’a jamais été aussi simple de créer une entreprise de nos jours ? Eh bien, croyez-le ou non, l’échec des entrepreneurs n’a jamais elle aussi été plus importante.

Savez-vous qu’il n’a jamais été aussi simple de créer une entreprise de nos jours ? Eh bien, croyez-le ou non, l’échec des entrepreneurs n’a jamais elle aussi été plus importante. De nombreux jeunes entrepreneurs vivent l’expérience amère de l’échec partout dans le monde et sont obligés de retourner dans le système même qu’ils avaient rejeté quelques années plus tôt.

Les plus grandes causes d’échec chez les jeunes entrepreneurs

Vous allez sans doute me dire que l’échec fait partie du processus ou alors que « ce qui ne te tue pas te rend plus fort ». Eh bien, je le pense aussi ; ce qui ne te tue pas, te rend plus fort ou pas. Cependant, l’échec ne devrait pas être un objectif. Plusieurs entrepreneurs après l’échec de leurs entreprises ne prennent pas le temps de faire une analyse post-mortem. Au mieux, ils ne prennent pas le temps d’analyser et de chercher la cause de leur échec, au pire, ils trouvent des excuses du genre « c’est l’écosystème », « c’est le gouvernement qui ne nous encourage pas » (quoique celle-ci n’est pas totalement fausse).

Il y a d’autres causes qui ne sont pas souvent explorées :

L’incompétence ou pour faire plus stylé : le manque d’expertise du domaine

Oui l’incompétence. Après avoir suivi une de ces pseudos formations, vous décidez de lancer votre propre entreprise. Vous faites un tour sur google et vous voilà graphiste, community manager ou webdesigner puis vous lancez votre entreprise dans le domaine. Le « coach » vous encourage à persévérer malgré tout. Mais honnêtement, pensez-vous pouvoir réussir cette entreprise sans compétence et sans passion pour le secteur d’activité ?

Le manque de leadership

Qu’on le veuille ou non, tout le monde n’est pas un leader. Nous savons cependant que pour créer et amener une entreprise à la deuxième phase (celle de la croissance), il faut faire preuve de leadership. Mais hélas, puisque dans les formations des « experts en création d’entreprise » on ne mentionne pas certains prérequis, on se retrouve avec des « CEOs » qui n’ont aucun sens de la responsabilité, aucun leadership et de surcroit aucune compétence.

Le mythe du CEO

On ne crée pas une entreprise parce qu’on veut être CEO ou Manager. On ne crée pas une entreprise parce qu’on veut avoir des titres. Gardez ceci en tête, l’objectif premier d’une entreprise est de créer de la valeur.

« Je suis le CEO et fondateur de(…) », « bonjour, je suis Koffi manager de(…) ». C’est bien beau de dire qu’on est Chief Executif Officer d’une entreprise. Oh oui, je peux vous le confirmer c’est bien beau. Mais être CEO c’est avoir des responsabilités. On ne crée pas une entreprise parce qu’on veut être CEO ou Manager. On ne crée pas une entreprise parce qu’on veut avoir des titres. Gardez ceci en tête, l’objectif premier d’une entreprise est de créer de la valeur.

Le Copy-Cat ou Ctrl+C Ctrl+V si vous préférez

Si vous devez créer une entreprise, innovez.

Le copier-coller en français. C’est l’un des fléaux les plus répandus. Bien, j’ai étudié avec cette autre personne qui a lancé une agence de communication donc je dois moi aussi en lancer. Je ne vous dis pas de ne pas lancer votre entreprise mais je vous demande de poser les questions qui comptent. Ne copiez pas pour venir coller bêtement (désolé pour le langage un peu grossier). Si vous devez créer une entreprise, innovez.

 

Où est la nécessité de créer une entreprise ?

Alors chaque fois que vous lirez un article racontant l’ascension fulgurante d’un personnage, demandez-vous quels sont les sacrifices qu’il a dû faire et si vous serriez prêts à faire de même.

Si vous sentez le besoin, la nécessité et l’envie de créer une entreprise et que vous avez une idée, lancez-vous ! Sinon, continuez la lecture.
La plupart des gens ont des idées reçues sur l’entrepreneuriat. Quand on leur parle d’entrepreneurs, ils imaginent Dangoté ou Bill Gates dans son Jet privé. Il y a une chose qu’on ne vous dit pas c’est que 98% des entrepreneurs n’auront pas la chance, le courage et la force de caractère nécessaire pour atteindre le niveau de ces entrepreneurs stars. Une autre chose qu’on ne vous dit pas c’est que les médias vous parlent trop souvent des success stories en occultant les moments « difficiles » qui ont contribué au succès de ces grands hommes. Alors chaque fois que vous lirez un article racontant l’ascension fulgurante d’un personnage, demandez-vous quels sont les sacrifices qu’il a dû faire et si vous serriez prêts à faire de même.
Simplifiez-vous la vie, faites de grandes études et prouvez votre expertise dans un domaine, vous aurez plus de chance de réussir en tant que salariés.

le but dans la vie n’est pas de devenir entrepreneur mais de vivre heureux et d’avoir de l’impact. On peut avoir de l’impact tout en étant salarié ou indépendant.

Ne vous forcez pas à être entrepreneurs si vous ne vous en sentez pas capable. Laissez l’entrepreneuriat aux aventureux et à ceux qui ont le goût du risque. Croyez-moi, il y a plein de personnes qui vivent comme des sultans en tant que salariés. Il faut oser, oui, mais il y a certaines batailles qu’il vaut mieux ne pas entreprendre. Aussi le but dans la vie n’est pas de devenir entrepreneur mais de vivre heureux et d’avoir de l’impact. On peut avoir de l’impact tout en étant salarié ou indépendant.
Aux « coachs » en développement personnel, ne forcez personne à démissionner ou à créer une entreprise. Etre entrepreneur est un calvaire et donc la décision de vivre ce calvaire doit être personnelle et sans incitation. Croyez-moi, nous ne deviendrons pas tous entrepreneurs. Et si nous nous entêtons à tous créer des entreprises, elles ne prospèreront pas puisqu’aucun d’entre nous ne sera assez humble pour travailler avec l’autre. Certains seront entrepreneurs, d’autres des collaborateurs, c’est ainsi. Le collaborateur (le bon) est le pilier sur lequel repose l’entreprise. L’entrepreneur a beau avoir des idées, s’il n’y a personne pour les exécuter, elles ne serviront à rien.
Et même si vous devez créer une entreprise, trouvez-vous de bon associés et collaborateurs. Sans eux vous n’irez pas très loin.

Au reste, tout ceci reste strictement mon point de vue et vous avez le droit d’avoir le vôtre. Vous pouvez m’en faire part en commentaire.